N° 4
Mars 2018
Sur le terrain
1-Gyrobroyage gestion des pelouses

2-Chariot téléscopique dunaire

1-Gyrobroyage sur la Côte d'Opale


Au sein de la Réserve biologique de la Côte d’Opale, la gestion des pelouses demeure un objectif prioritaire.
Elle ne concerne que celles appartenant aux systèmes des dunes sèches à mésophiles des cordons dunaires externe et interne.
L’objectif est principalement tourné vers la conservation des pelouses semi-fixées des dunes "grises" : pelouses du Koelerion albescentis (Tüxen 1937) dont, notamment, la pelouse à mousse (Tortulo ruraliformis-Phleetum arenarii) et les pelouses acidiphiles des dunes les plus internes. Ces pelouses sont des habitats prioritaires de la directive européenne 92/43 "Habitats, Faune, Flore" (code 2130* et 6230*).
Anciennement entretenues par le lapin, les pelouses disparaissent par la colonisation des formations arbustives.
L’objectif de restauration consiste aux débroussaillements par la coupe de la végétation arbustive (fourré dunaire : Argousier, Troène commun, Nerprun purgatif et Aubépine, dont la hauteur n’excède pas 1.5 mètre de hauteur).
Depuis 2000, ces travaux se font manuellement (coupe, brûlage des rémanents et évacuation des cendres) et par petites surfaces (<0.25ha). Ils nécessitent 3 à 4 années d’entretiens pour limiter les rejets et retrouver les stades prairiaux / mousses / lichens.
Travaux
Lors du programme de travaux 2017, un test de mécanisation a été opéré sur 1 hectare dans les fourrés dunaires.
Il s’agit d’un passage d’un broyeur à axe horizontal (type broyeur lourd) avec une rampe d’évacuation projetant les produits (rémanents) dans une benne tractée (permettant l’évacuation des produits vers la place de compostage ou à dépôt).
Ensuite, un passage par un broyeur lourd à chenille est réalisé afin de détruire les systèmes racinaires et les rémanents restants sur le parterre de la coupe.
La remise à nu du sol par le passage du broyeur devrait diminuer le coût des entretiens les années suivantes.
Frantz VEILLE

2-Chariot télescopique dunaire



L’automne dernier, l’UP Poitou-Charentes a testé l’utilisation du chariot télescopique pour mettre en œuvre des travaux de génie écologique sur des cordons dunaires du nord de l’Iles d’Oléron.
Le chariot télescopique s’est révélé être une excellente alternative au porteur forestier ou au tracteur. Il est efficace lorsque le sol pose des problèmes de portance. Il voit son efficacité sur le sable renforcée par sa large garde au sol et ses 4 roues motrices directionnelles rendant l’engin particulièrement maniable. Attention cependant aux sables à la granulométrie importante qui sont porteur et où l’enlisement est possible.
A Oléron, l’équipe a utilisé le porteur pour effectuer la distribution de couverture dunaire avec accès par la plage. Il a servi à remplir des casiers de ganivelles de branchages dans le cadre de mise en place de pièges à sable par le dispositif PAPI (Plan d’Action et de Prévention des Inondations) de la Communauté de communes de l’Ile d’Oléron.
Le chariot utilisé avait une allonge de 8 mètres pour une puissance de 84 chevaux. Le conducteur de l’engin soit être titulaire du CACES 9.
L’initiative est intéressante car cet engin permet un accès facile à la dune, et évite d’avoir à rouler sur le plateau subhorizontal dunaire ce qui engendre souvent des dégradations (même légères). Par ailleurs, les loueurs proposent des chariots avec des longueurs de bras qui permettent d’atteindre des distances parfois importantes qui peuvent convenir aux dunes les plus larges et hautes.
De l’avis du conducteur de travaux et des ouvriers, l’initiative sera sans doute renouvelée pour travailler dans les dunes sur d’autres projets : pose de ganivelles, lutte contre les espèces exotiques envahissantes… L’inconvénient principal reste la capacité de chargement du chariot qui peut paraître limitée par rapport à un porteur forestier classique même si les différents godets offerts à la location permettent de répondre à de nombreuses situations.
Valentin METEREAU

© ONF, tous droits réservés - 15 boulevard Léon Bureau - CS 16237 - 44262 NANTES Cedex 2 - Tél. : 02 40 71 25 17 – Mail : loic.gouguet@onf.fr